NFT : Définition et explications (mise à jour 09/2021)

NFT : Définition et explications (mise à jour 09/2021)

Si vous êtes ici c’est que vous avez compris qu’il se passait quelque chose, et pas n’importe quoi, il ne s’agit rien de moins que ce qui est annoncé comme une véritable révolution numérique. Mais de quoi parle-t-on ?
Les NFT : définition et explications.

NFT Définition et explications
Logo NFT | Illustration réalisée sur Canva.com

NFT : Définition

NFT est l’acronyme de « NON-FUNGIBLE TOKEN« .

Traduction française : Jeton non fongible.

Nous voilà plus avancés ! 🤓

Définition de fongible : est fongible ce qui peut être échangé ou substitué par quelque chose d’analogue : on peut échanger une pièce de 1€ contre une autre pièce de 1€, l’argent est fongible, tout comme les cryptomonnaies.

Est donc non fongible un bien qui ne peut être échangé par la même chose. Par définition il est unique et insubstituable.

Un NFT est par conséquent un jeton (un actif) qui n’est pas fongible, il est unique et ne peut s’échanger contre un jeton de même valeur.

NFT : Explications

Maintenant que nous avons la définition brute du NFT, passons aux explications, pour éclaircir le phénomène.

Le NFT n’est pas une cryptomonnaie (nous avons vu qu’il était non fongible contrairement aux crypto), mais alors qu’est ce que c’est ?

Il s’agit à la fois d’un certificat d’authenticité, un titre de propriété et un contrat.


Explications :

  • Certificat d’authenticité car lorsque que l’artiste crée le NFT à partir d’une œuvre cela génère une écriture numérique, un marqueur d’authenticité infalsifiable, incorporé et circulant dans une blockchain (nous y reviendrons).
  • Titre de propriété parce qu’est inscrit sur le certificat d’authenticité, outre le créateur, le propriétaire de l’œuvre. A la création il s’agit de l’artiste puis ensuite ce seront les acheteurs de l’œuvre.
  • Contrat car est incorporé dans le NFT les clauses d’utilisation de l’œuvre numérique ainsi que d’éventuels « royalties » perçus par l’artiste à chaque transaction future, si il en a décidé ainsi. Il s’agit là de ce qui est appelé « smart contracts » ou contrats automatisés.

Cet ensemble généré numériquement est inscrit sur un registre, qui lui même est incorporé dans une blockchain (une chaîne de blocks en français).

Cet article n’a pas vocation a entrer dans le détail du fonctionnement d’une blockchain, qui est un vaste sujet technique à part entière !

Néanmoins si vous souhaitez en savoir plus je vous propose de regarder cette excellente vidéo de Cryptoast. Des explications très claires formulées par site spécialisé dans les cryptomonnaies et la blockchain :


La blockchain majoritairement utilisée pour les NFT est actuellement, et ce depuis leur création, l’Ethereum, ayant pour cryptomonnaie l’Ether. Il en existe d’autres mais toutes les blockchains ne peuvent héberger les NFT.

En quoi consiste la révolution NFT ?

Avant la technologie des NFT il était tout simplement impossible d’être le propriétaire d’un unique fichier numérique, quel qu’il soit. En effet les fichiers numériques sont duplicables à l’infini, un simple copier-coller d’une image et j’ai sur mon ordinateur l’image désirée.

Mais… je n’en suis pas le propriétaire, et même si c’est le cas, parce que je suis le créateur par exemple, rien ne le garanti de manière sécurisée et infalsifiable.

C’est précisément ce que permet aujourd’hui les NFT liés à la technologie blockchain.

Une œuvre NFT est aujourd’hui authentifiée et protégée par le fameux certificat dont nous avons parlé plus haut.

La révolution de l’art numérique

C’est sans conteste du jamais vu auparavant, des œuvres artistiques sont vendues à des collectionneurs, des passionnés d’art numériques et des investisseurs.

Au même titre que l’art classique. Sauf que cette fois-ci, tout se passe sur l’Internet !

Et surtout, fait social revendiqué par la communauté NFT/geek : le rejet des intermédiaires dans le monde de l’art. C’est à dire que la visibilité de telle ou telle œuvre n’est plus soumise à l’appréciation de critiques d’art ou experts en tous genres. Ce sont les utilisateurs, les internautes eux-mêmes qui décident, en fonction de leurs goûts et leur culture, ce qu’ils souhaitent dépenser pour acquérir une œuvre.

Bored Ape #7090 de la collection Bored Ape Yacht Club, vendu 2.2 Millions de Dollars… | Site Opensea.io

NFT rime avec liberté

Les NFT s’inscrivent dans la culture geek, offrant plus de liberté aux acheteurs comme je l’écrivais plus haut notamment grâce à l’inexistence de décideurs intermédiaires. Mais également plus de liberté pour les artistes.

En effet, il n’y pas d’intermédiaire, hormis les plateformes de vente de NFT, entre l’artiste et l’acheteur. Ni entre un acheteur revendant une pièce à un autre acheteur.

L’artiste créé son NFT à partir de l’œuvre, le met en vente sur un des sites existants, fixe le prix, fais la promotion sur les réseaux sociaux ou son site personnel puis effectue la transaction avec l’acheteur, à prix fixe ou aux enchères. Celui-ci peut même, et c’est une opportunité incroyable pour la reconnaissance et la monétisation des artistes numériques, décider de fixer un pourcentage qu’il touchera sur chaque future transaction !

Les gros titres en NFT

En 2021 les NFT ont fait parlé d’eux, ce qui est relativement normal puisque c’est l’année où ce marché prend son envol.

A titre d’exemples voici 3 grosses transactions qui ont fait les gros titres de médias internationaux :

  • L’œuvre de l’artiste numérique Beeple, intitulée « Everydays: The first 5000 Days« , a été vendue aux enchères pour la modique somme de 69 millions de dollars. Ce qui a fait entrer cet artiste dans le top 3 des artistes les plus chers au monde de leur vivant.
Œuvre de Beeple Everydays : the first 5000 days
Everydays : the first 5000 days | œuvre entièrement numérique créée par l’artiste Beeple
  • Le célèbre chat arc-en-ciel, Nyan Cat, a été créé par Chris Torres en 2011. Il a mis à jour ce Gif en 2021 et l’a vendu pour 300 Ether, soit environ 587 000 dollars au moment de la vente.
Gif Nyan Cat de Chris Torres
Nyan Cat | Gif créé par Chris Torres
  • La NBA a créé un partenariat afin de vendre des « highlights » en NFT, soit des extraits de quelques secondes de temps forts de la NBA. Dans ce cadre, un clip de Lebron James en NFT a été vendu 208 000 dollars.
NFT NBA Top Shot de Lebron James
NFT NBA Top Shot de Lebron James, vendu 208 000 dollars.

Temps mort ✋ : payer pour du contenu disponible gratuitement sur internet ? Explications…

Effectivement, de prime abord la question est légitime. Pourquoi payer pour un contenu, un fichier, une vidéo, disponibles gratuitement sur le web ? Et qui plus est dont on peut faire une copie très simplement en copiant-collant et en stockant sur son PC ou smartphone !

La réponse est très parlante avec un exemple simple :

Est-ce que vous seriez prêt à débourser 10 000€ pour être le propriétaire d’une copie de La Joconde ? Non, vous allez au musée ou sur internet pour la voir puis vous passez votre chemin.

Maintenant est-ce que vous seriez prêt à devenir le propriétaire de l’unique tableau original de La Joconde pour 10 000€ ? Oui pour tout le monde, on est d’accord.

Et bien c’est exactement la même chose avec les NFT.

Oui, la vidéo « moment fort » de Lebron James en NBA est sur Youtube, tout le monde peut la regarder. Tout comme La Joconde au musée du Louvres.

Mais il n’y a qu’UN seul et unique propriétaire numérique de cette vidéo. L’acheteur de ce NFT, qui vaut certainement maintenant bien plus que 208 000 dollars…

Les collectionneurs, les passionnés, les investisseurs, veulent acquérir la propriété d’un bien unique et original, pas une copie. Auparavant c’était impossible pour les œuvres numériques. Aujourd’hui grâce à la technologie de la blockchain et des NFT c’est une réalité.

C’est ce qui explique l’emballement pour ce phénomène. Nous n’en sommes qu’aux balbutiements de ce marché au potentiel pharaonique.

Qui sont les intéressés des NFT ?

Voici, ci-dessous, les principaux intéressés et utilisateurs des NFT, regroupés en 3 catégories :

  • Les artistes : c’est une nouvelle manière de monétiser leur travail, le promouvoir et le protéger. De plus ils ont la possibilité de choisir de percevoir un pourcentage sur chaque transaction effectuée sur leurs œuvres ! Des royalties automatiques en cryptomonnaie.
  • Les acheteurs : les NFT permettent de soutenir les artistes que l’on apprécie, en direct, en choisissant de payer pour obtenir leurs créations. En tant que propriétaire vous pouvez également l’utiliser plus ou moins comme bon vous semble, en effet à ce jour le contrat correspond à un droit de licence.
  • Les collectionneurs / spéculateurs : le monde des NFT tourne aujourd’hui beaucoup autour de la spéculation liée aux collections créées par des artistes. Nous en reparlerons dans un article spécifique mais il s’agit tout simplement d’acheter des œuvres qui viennent d’être mise en vente, et en cas de bon « drop », revendre cette même œuvre à (très) bon prix.

Où chercher et acquérir des NFT ?

Actuellement il existe plusieurs plateformes conséquentes mettant en transaction des NFT, nous citerons en exemple OpenSea, Rarible ou Grimes’choice. Il en existe de nombreuses autres également.

A noter qu’il est nécessaire sur ces plateformes d’avoir un « crypto wallet« , un portefeuille de cryptomonnaie. Car les transactions se font uniquement en cryptomonnaie. Nous ferons très prochainement un article complet sur ce sujet.

Pour approfondir le sujet vous pouvez lire mon article spécifique sur les Plateformes NFT 👈

Le côté obscur des NFT, parlons en.

Le point faible des NFT à ce jour est le même que celui-ci que rencontrent toutes les cryptomonnaies : l’énergie consommée pour les calculs et le stockage dans les blockchains. Le matériel utilisé est très énergivore, les immenses serveurs consomment de grandes quantités d’électricité, ainsi que les climatiseurs indispensables afin de refroidir ces serveurs. Ce qui en fait un émetteur de CO2 conséquent.

Partageons tout de même deux points optimistes à ce sujets :

  • Premièrement, les NFT représentent à ce jour une petite part de la « bande passante » des blockchains, contrairement au Bitcoin par exemple.
  • Deuxièmement, et c’est là que réside l’espoir : de savants ingénieurs travaillent d’arrache-pied afin de trouver des solutions plus écologiques et durables. Et au regard des sommes brassées au stade naissant des NFT, ne doutons pas de leur capacité et motivation à trouver des solutions !

Le potentiel NFT

Reprenons un point abordé dans cet article, le potentiel des NFT.

Rappelons que TOUTE œuvre au format numérique peut devenir un NFT, imaginez donc le champ des possibles qui s’ouvre grâce à cette technologie. Tout est à faire aujourd’hui, tout est à créer.

Il existe déjà ce jour des projets novateurs et prometteurs :

  • Kings of Leon, un groupe de rock américain, a sorti cette année un album sous forme de NFT. Cet album est disponible de manière classique sur les plateformes musicales ou en vinyle mais une version NFT est vendue également sur le site YellowHearth. Cet NFT contient, en plus des morceaux à télécharger, une pochette animée et un vinyle édition limitée. Ils mettront également aux enchères des NFT « golden tickets », donnant accès à des concerts en VIP.
  • Steve Aoki, un producteur américain, travaille sur une série animée basée sur des personnages créés préalablement en NFT, et bien sûr il sera possible de les acquérir. Il existe déjà une première courte vidéo de ce projet sur Opensea.
  • La société Polygon, spécialisée dans le gaming, vient de créer Polygon studios, une entité qui va proposer des outils de développement de jeux vidéos sur blockchain et notamment en NFT.


Un autre exemple permettant d’apprécier l’ampleur du potentiel des NFT pour les jeux vidéos : il est tout à fait possible de créer des items en NFT pour personnages. comme une arme ou un casque uniques, achetés par un joueur puis portés par son perso sur son jeu préféré. Item NFT lui-même revendable à un autre joueur par la suite (plus cher…?)

Les NFT sont-ils mainstream ?

Tout dépend du point de vue de la communauté dont on se place, clairement à ce jour pour une majorité de la population, non, car c’est encore peu connu, notamment en France. Mais cela explose littéralement aux États-Unis, et les communautés crypto et geek en sont les fers de lance !

Une fois de plus la France va-t-elle être en queue de peloton et prendre le dernier wagon ?

Je souhaite bien évidemment que ce ne soit pas le cas et ce site est là pour contribuer à la mise en action du marché français des NFT !

Pour conclure

Comme promis vous avez eu ici la définition et les explications concernant le phénomène NFT.

Bien sûr, le sujet est encore vaste et il y a énormément de choses à dire et à écrire. D’autant plus que comme nous l’avons vu, les NFT en sont aux prémices de leur existence, tout est à faire !

Sur Cercle NFT nous aborderons régulièrement les sujets gravitants autour des NFT, que ce soit de l’actualité, des articles techniques ou même des présentations de collections.

J’espère sincèrement que cet article vous aura permis de mieux comprendre les NFT et aura attisé votre curiosité.

N’hésitez pas à me poser des questions ou des suggestions en commentaires, je me ferais un plaisir d’y répondre.

A très vite dans le Cercle des NFT !

Max

6 réflexions sur « NFT : Définition et explications (mise à jour 09/2021) »

  1. Tres bon article et très complet. Avez-vous des recommandations de sites pour s’initier à ces NFT voire en acheter ? Si possible site francais ? Merci !

    1. Bonjour Claude,

      Merci pour votre retour très plaisant. De très nombreux sites foisonnent de semaines en semaines et il peut-être fastidieux de s’y retrouver. Je ne sais si vous l’avez déjà parcouru mais j’ai écrit un article complet sur une sélection de différentes plateformes NFT, ayant chacune leurs spécificités.
      Vous le trouverez ici : Les plateformes NFT
      Bonne lecture à vous !
      Max

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.